1 / 2
Aspect - Frêne noir Fallgold
2 / 2
Feuilles - Frêne noir Fallgold

Frêne noir Fallgold

  • Ce cultivar est une sélection mâle qui porte des feuilles jaune vif en automne. Il n'y a pas de fructification. On utilise cette plante en alignement, en groupe ou en isolé.

Autres informations
  • alignement, groupe, isolé

  • Cime parfois allongée, parfois large, le plus souvent oblongue.

  • Son tronc droit à écorce grise est écailleux.

  • Les branches érigées puis étalées portent des rameaux cylindriques et lisses avec des bourgeons d'hiver brun foncé.

  • Les bourgeons sont brun foncé à noirs, parfois brun pâle, ils sont recouverts d'une forte pilosité. Le bourgeon terminal présente grossièrement la forme d'une flamme lorsqu'on le voit de côté, si on le tourne à 90 degrés, il ressemble davantage à un dôme, et la paire de bourgeons latéraux la plus élevée en est séparée par une portion de ramille d'une certaine longueur. Les bourgeons latéraux sont plus petits et plutôt arrondis, chaque paire est située au-dessus d'une cicatrice foliaire ou dans une légère entaille du bord supérieur de celle-ci. Les cicatrices foliaires ont une forme ovale allongée qui peut parfois s'apparenter à celle d'un bouclier.

  • Jaune vif en automne.

  • Il n'y a pas de fructification.

  • Les fleurs sont portées à partir des bourgeons latéraux en grappes étendues à ramifications opposées. Les fleurs mâles sont un peu plus compactes que les fleurs femelles à la floraison. On trouve les grappes de fleurs mâles et femelles sur différents arbres, de sorte que ce n'est que sur les arbres femelles que les fleurs donnent lieu à la production des fruits.

  • Les ramilles sont vigoureuses, vertes avec des lenticelles saillants mauves lorsqu'elles sont jeunes, par la suite, elles prennent une couleur pâle brun grisâtre ou havane, et les lenticelles forment encore des saillies visibles sur la surface par ailleurs lisse et glabre et se présentent comme de petites protubérances pâles, verticalement allongées.

  • L'enracinement est étendu, peu profond et la transplantation facile.

  • Le frêne noir est typique des terrains boisés marécageux et des rives des cours d'eau du nord, du centre et de l'ouest du Nouveau-Brunswick. Il peut s'associer à des espèces telles que l'érable rouge, l'aulne rugueux, le peuplier baumier, le thuya occidental et l'épinette noire, mais, comme il ne tolère pas l'ombre, il croît uniquement dans des terrains relativement découverts.

  • Résiste au cerf de Virginie. Résiste à la pollution.

  • Le pollen des plants mâles est allergène. La taille n'est utilisée que pour la formation. Une maladie ou un déclin d'origine inconnue a tué de nombreux frênes noirs depuis les quinze dernières années, au moins dans certaines régions.

  • Cette plante abrite et nourrit les oiseaux.